Photo de groupe 2

GAEC Beets : 10 ans de fonctionnement moteur

Plus de 85000 heures de fonctionnement au compteur du cogénérateur du GAEC Beets

Il y a un peu plus de 10 ans, fin 2008, la première unité de méthanisation en région Centre a été mise en service au GAEC Beets, à Saint-Germain-des-Prés en Loiret. A cette époque, la méthanisation agricole en France était qu`à ses débuts, avec seulement une dizaine d´installations en fonctionnement. Le constructeur agriKomp a réalisé cette installation de 150 kW, avec un digesteur de 1000 m³ et une fosse de stockage couverte. La maintenance est assurée par ServiceUnion, une société spécialisée dans la maintenance des unités de méthanisation.

Les grandes étapes d´entretien pour une installation de biogaz

Mis en service en décembre 2008, le cogénérateur de l´unité de méthanisation du GAEC Beets a atteint plus de 85 000 heures de fonctionnement dix ans après son démarrage et a produit plus de 12 000 000 kWh d´électricité. Pour arriver à ce bon résultat, une intervention préventive sur le moteur a été réalisée toutes les 3 600 heures (cf. tableau ci-dessous). « Après près de 50 000 heures de fonctionnement, nous avons réalisé une réfection du moteur, cela veut dire que nous avons remplacé les chemises, pistons, bielles, culasses, injecteurs et le turbo, puis vérifié et réglé le moteur », explique Jean-Marie Lamour, responsable maintenance chez ServiceUnion. « Lorsque le moteur aura atteint 100 000 heures de fonctionnement, nous proposerons au client un retrofit, cela veut-dire un échange de son moteur dual-fuel contre un nouveau bloc moteur 100% gaz. A ce stade, son ancien moteur sera largement amorti. En plus de la suppression de la consommation de fioul, un moteur 100% gaz permet de réduire d´une manière significative les coûts de maintenance. »

 

Intervalle d'entretien préventifListe de travaux
3 600 heures Jeux aux soupapes, réglages moteurs, remplacement des sièges et joints d'injecteurs. Tests des culasses et contrôle, réglage de la pollution. Remplacement de l'intégralité de la filtration.
7 200 heures Idem 3 600 heures + remplacement des injecteurs + remplacement des joints de refroidisseur d'huile
10 800 heures Idem 3 600 heures
14 400 heures Idem 7 200 heures + accouplement + distribution + turbocompresseur

En ce qui concerne le process, un curage de la fosse du digesteur a été réalisé avant la fin de la décennale. « Le curage a été fait fin 2016. Cela se fait lorsque le digesteur est vidé de son liquide et nettoyé par un prestataire spécialisé avec des équipements certifiés ATEX. Nous en profitons pour vérifier l’état de l´agitateur ainsi que des boucles du réseau de chaleur », explique Jean-Marie Lamour.

Le secret d´une installation performante

Florent Thouminot, Co-Gérant d´agriKomp France, a accompagné le projet du GAEC Beets dès le début : « Le secret derrière une installation performante, comme celle du GAEC Beets, et une combinaison entre des composants robustes, la conception globale de l´installation et un entretien rigoureux et régulier, par l´exploitant et un prestataire de maintenance spécialisé. » Au GAEC Beets, Philippe Beets assure lui-même la vidange du moteur toutes les 600 heures et consacre quotidiennement quelques minutes aux contrôles basiques de son installation (contrôles visuels du digestat, vérification du système de chauffage, …). Pour l´entretien de son installation, il est soutenu par ServiceUnion qui assure l´entretien préventif du cogénérateur et intervient pour le dépannage en cas d´impératif.  

Un deuxième projet dans les tuyaux

Après un bilan positif sur les 10 ans de fonctionnement de leur installation, la famille Beets est prête à se lancer dans un deuxième projet d´unité de méthanisation, actuellement en étude : « Nos enfants sont en train d´étudier un projet en injection biométhane de 120 Nm³/h, prévu pour une mise en service en 2021, afin de profiter d´un revenu fiable en plus de l´exploitation. »